Scientibox.fr De l'art plus que de la science

Entreprise

Créer une entreprise oblige à certaines exigences légales et formalités administratives incontournables. Renseignez-vous avant de vous lancer !

Comment créer une entreprise ?

Si vous souhaitez créer une entreprise, vous avez d’abord avoir une une idée d’entreprise. Un test de personnalité devrait également préciser si le fondateur est apte à devenir entrepreneur. Un certain nombre de décisions, de la forme juridique au financement, doivent également être prises pour créer l’entreprise. De plus, les fondateurs doivent accomplir les formalités officielles.

Quelle forme juridique choisir ?

Avant l’enregistrement de l’entreprise, il est nécessaire de déterminer la forme juridique de celle-ci. Entreprise individuelle, SARL … quels sont les avantages et les inconvénients de chaque statut ? Cela va de pair avec la question des partenariats ou participations possibles. Presque aucun fondateur d’ entreprise ne survivra en tant que combattant solitaire. Dans l’article principal suivant, la forme juridique est examinée en détail au point 1 .

Démarrage d’une entreprise : que faut-il considérer ?

Il n’y a pratiquement pas de fondation sans capitaux propres et capitaux extérieurs . Une bonne planification financière avec un plan des besoins en capital , un plan de vente et de coûts et une planification des liquidités sont donc nécessaires . Les chiffres clés se retrouvent dans le business plan dont les fournisseurs de capitaux ont besoin pour leurs prêts. Un objectif d’entreprise clairement défini et une planification marketing pour atteindre les objectifs font également partie du plan d’affaires.

Avant l’ouverture du magasin, cependant, il y a également un certain nombre de formalités à accomplir – de l’enregistrement de l’entreprise à l’obtention du numéro fiscal et au recrutement des employés. Après tout, les fondateurs d’entreprises ont besoin de permis, de licences ou d’exemptions dans certaines industries et domaines d’activité. L’article suivant traite également des obligations officielles de création d’une entreprise .

Choix de la forme juridique

Au début de chaque création d’entreprise, il y a le choix de la forme juridique . Elle est crucial pour deux raisons. Premièrement, elle réglemente les questions de financement, de responsabilité, de limitation de responsabilité, de participation et de capital requis. Deuxièmement, cela dépend de la forme juridique selon laquelle l’entreprise doit soumettre des bilans ou être inscrite au registre du commerce.

Numéro de SIRET et enregistrement au bureau des impôts

Créer une entreprise, c’est aussi prendre son temps en matière fiscale et financière . L’enregistrement auprès du bureau des impôts a lieu automatiquement lors de l’enregistrement d’une entreprise. Si vous souhaitez ouvrir votre entreprise et prendre de l’argent et émettre des factures dès que possible après la création de l’entreprise, vous avez besoin d’un numéro de TVA . Dans le cas des sociétés transfrontalières (par exemple pour les livraisons intracommunautaires dans l’UE), il est également nécessaire d’indiquer le numéro d’identification TVA sur les factures et dans les déclarations fiscales .

Important à savoir : si vous ne soumettez votre première déclaration de revenus ou votre déclaration de taxe de vente anticipée qu’après la demande généralement tardive du bureau des impôts, vous risquez des pénalités par défaut ou même des frais d’évasion fiscale. Il est donc important de s’adresser au fisc en toute indépendance et de votre propre initiative lors de la création de l’entreprise et de remplir les questionnaires sur les ventes et les attentes de profit. L’Office détermine ensuite les avances fiscales trimestrielles ou mensuelles . L’entrepreneur lui-même doit soumettre les déclarations de TVA anticipées – y compris les paiements.

Droits ou licences de propriété industrielle

Lors du démarrage d’une entreprise avec une nouvelle idée d’entreprise , les droits de propriété industrielle doivent être enregistrés. Quiconque reprend un concept d’entreprise – par exemple en tant que franchisé – doit acquérir une licence des droits et du propriétaire de la marque pour fonder l’entreprise . Avec cette licence, le fondateur de l’entreprise peut commercialiser exclusivement les produits ou services du donneur de licence pour une durée limitée et dans une zone de vente – principalement protégée -. Cela peut inclure des marques, des brevets, des modèles d’utilité, des dessins, des personnages, des noms de sociétés ou des noms commerciaux. Le donneur de licence transmet à l’entrepreneur les connaissances nécessaires sur l’idée, le produit et le service, la formation le cas échéant.

Participations, partenariats et recrutement d’employés

La création d’une entreprise n’est généralement pas une entreprise autonome : pour la plupart des entreprises, il est difficile de résister seul face à la concurrence. C’est pourquoi les fondateurs devraient travailler en réseau avec des spécialistes à un stade précoce , s’engager dans des coopérations ou même impliquer des partenaires sélectionnés dans leur entreprise. S’il y a plusieurs partenaires, le contrat social est d’ une importance cruciale : il définit la base juridique de l’entreprise et les pouvoirs de la direction. Les assurances nécessaires telles que la protection juridique doivent également être souscrites avant l’ouverture du magasin.

Après tout, il est important de rechercher, de sélectionner et d’embaucher les bons employés en temps utile pour commencer le travail indépendant . Même si chaque étape et toutes les questions sur le démarrage d’une entreprise ont été parfaitement organisées par l’entrepreneur et que tous les conseils ont été respectés, de l’idée au plan d’entreprise et du financement au marketing : toute personne qui ne peut pas servir ses clients ou ne peut pas respecter ses obligations de livraison lors du démarrage d’une entreprise, joue dès le départ à chaque prêt client.